mercredi 21 janvier 2015

TUINA AN MO






Article de Frédéric Breton de l'Institut Liang Shen à Genève
Ayant récemment participé au séminaire de pédiatrie donné par ma consoeur Maria Rando Gonzalez, je voulais saluer son travail.

Incontestablement, Maria a mené ces dernières années des recherches de niveau universitaire dans cette spécialité - et tout cela avec « les moyens du bord » -  tout particulièrement dans la définition en pédiatrie chinoise des maladies d’asymétrie du nourrisson et spécifiquement dans l’approche théorique et clinique du syndrome « Kiss » et de ses conséquences sur les diverses maladies et le développement du nourrisson et de l’enfant.

Observations cliniques, mises à l’épreuve, conclusions, identifications des syndromes, méthodes de traitement, questions encore en suspens : tout y est.
Bien plus qu’une chercheuse, Maria est une véritable pionnière, aidée en cela par Madame Delphine Grosso, car il n’est pas trop d’être deux pour ce genre de travail d’abeilles.

Je ne doute pas que l’intelligence et l’innovation de leurs travaux puisse un jour constituer un pas important de la médecine pédiatrique dans tous les aspects du développement de l’enfant.

Mon vœu le plus cher est que leurs travaux prennent un jour une envergure internationale, qu’ils soient repris et développés par d’autres chercheurs passionnés et que Maria et Delphine puissent présenter les conclusions de leurs recherches dans un des prochains colloques de pédiatrie en Chine.
f.b

Marina Moriceau, Frédéric Breton,Maria Rando Gonzalez, Aurélier Chapgier Laboissière

Corinne Carpentier, Delphine Grosso